ArtiPaint

Art et Culture Magazine

Drouot, le grand gâchis

Drouot est-il en péril? La question se pose crûment alors que des maisons phares du marché de l'art français mais aussi de jeunes études ont décidé de ne plus miser sur l'avenir de l'hôtel des ventes parisien. Treize ans après la loi de libéralisation en 2001 des ventes volontaires qui a ouvert la brèche à la concurrence, celui-ci semble revenu à la case départ: un système toujours aussi contraignant d'exposition avant une vente ne pouvant excéder trois jours, quand Christie's , Sotheby's et Artcurial misent sur la durée pour faire l'événement. Des horaires d'ouverture de plus en plus aléatoires avec des portes très souvent closes le samedi et même le lundi, donnant l'impression d'un malaise interne. Une organisation dépassée excluant les ventes du soir et les fameux cocktails qui riment avec prestige et festivité dont le petit monde du marché de l'art raffole de Londres à New York.

En savoir plus...